Graine d'historien
Graine d'historien

Accompagner la lecture partagée

Recommandations pour concevoir un programme de littératie familiale

Extrait du travail de méta-analyse réalisé en 2011 au Canada

 

Familles/enfants/communauté

 

  • Valoriser la culture des familles. Tenir compte de leur bagage culturel et l’exploiter dans les activités (ex : aborder des thèmes en lien avec la culture familiale).

  • Avoir en tête les objectifs du programme et s’assurer qu’ils sont en lien avec la façon dont les familles interagissent est important.

  • Préparer les parents au projet en expliquant le but et les objectifs, les attentes à l’égard de chacun (ex: préciser le rôle de chaque participant), le tout dans un langage compréhensible. Cette recommandation concerne également toute personne impliquée dans le projet (mentor, enseignant, etc.).

  • Impliquer les parents dans la création de programmes de littératie familiale, que ce soit pour le choix, le type d’activités, les thèmes à aborder, etc. De plus, les parents connaissent très bien leurs enfants. Ils peuvent donc fournir de l’information pertinente à leur sujet.

  • Impliquer également les enfants-élèves dans le projet. Les adolescents et les enfants plus âgés (9 ans et plus) ont conscience de ce qu’ils veulent ou non.

  • Tenir compte de la capacité des parents à participer et à se sentir à l’aise dans des programmes.

  • Participation volontaire et non obligatoire des parents et des enfants; autrement c’est l’échec du projet. Il est donc nécessaire d’accepter que ce ne soit pas tous les parents qui veuillent participer.

  • Les parents et les enfants doivent retirer du plaisir à faire les activités. Ce commentaire s’applique également aux personnes concernées par le projet.

  • Mettre l’accent sur le rôle du père dans le développement de la littératie, et ce, particulièrement chez les garçons.

  • Prévoir les activités en fonction des habiletés (langagières et de lecture) des enfants et des parents.

  • Ne pas hésiter à faire appel à la créativité des familles.

  • Les activités proposées doivent être significatives pour les parents et les enfants et être en lien avec la réalité des familles.

  • Faire appel à la communauté (familles qui parrainent d’autres familles, « leaders » d’une communauté, sportifs, etc.).

  • Écouter ce que les personnes ont à dire sur les activités ou le projet. Les commentaires permettent de l’ajuster, au besoin.

 

Structure/organisation

 

Formation des personnes concernées par le projet de littératie familiale (parents, enseignants, mentors, etc.). C’est l’occasion de connaitre les familles, de partager de l’information et des réflexions sur le projet :

o sur ce qu’est la lecture : perceptions, rôles, motivation, sentiment de compétence, etc.;

o sur la culture des familles : langue, traditions, religion, etc.;
o sur les stratégies de lecture : faire prendre conscience aux parents qu’ils ont des

pratiques de littératie familiale;
o assurer un suivi après la formation.

Tenir compte de la disponibilité des familles :

o horaire de travail des parents;
o autres activités familiales;
o besoins des autres enfants.

Offrir du matériel et des livres aux parents et aux enfants :

o l’accès aux ressources et au matériel est déterminant pour les familles aux revenus modestes;
o donner des livres constitue un élément motivateur pour les enfants et une récompense pour les parents;
o importance des trousses à apporter à la maison (stratégie gagnante à cause des moyens parfois limités des parents);
o varier les outils de lecture (CD-ROMS, films, magazines, journaux, bandes dessinées, etc.).

  • Les activités doivent être assez rapprochées, sans être trop intensives (une fois par semaine ou aux 2 semaines). La durée doit être environ de 2 heures sinon la motivation

    peut diminuer. Le projet se déroule sur une période de 3 à 4 mois.

  • Le projet se déroulera autant que possible à l’extérieur de l’école pour le différencier de la littératie scolaire. Ceci permet également d’ouvrir les horizons au sujet de la lecture.

  • Si le projet a lieu à l’extérieur de la maison : fournir des rafraichissements, le transport, des repas, la gardienne et le soutien moral.

  • Penser à une liste de points précis (checklist) qui indique toutes les étapes du projet ou du programme.

     

Contact           

Catherine Bourgoin

Mon CV

Mes tweets sont professionnels : ils concernent d'abord les enseignants.

Tweets de CatherineBourgoin @CBourgoin68
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Graine d'historien