Graine d'historien
Graine d'historien

Pour réfléchir sur sa pratique,                     la renouveler

De quel groupe faites-vous partie ? Des leaders positifs, des partenaires éclairés, des suiveurs ou des effaceurs ? 

 

Parce que j'ai envie que dans nos établissements, partenaires éclairés et suiveurs prennent le pas sur les effaceurs, je vous propose ici une revue de presse. 

 

Les enseignants lisent peu, dit-on... Ils n'ont pas le temps d'avoir des lectures professionnelles, de s'intéresser aux apports de la recherche. Je ne peux pas croire qu'il s'agisse d'une fatalité. Cette revue de presse est destinée à vous faciliter la tâche.

 

Ici vous trouverez des liens vers des articles que j'ai trouvés particulièrement intéressants. Je les ai choisis parce qu'ils interrogent nos pratiques professionnelles, les bousculent pour enfin permettre réellement à tous nos élèves de progresser. 

 

L'apprentissage ne se décrète pas !

Le dernier texte de Meirieu : à lire absolument !

A propos de motivation 

 

Trois conférences, trois approches pour susciter l'envie d'apprendre. Pourquoi ne pas essayer l'une ou l'autre des propositions ? 

 

Présentation de 5 expériences conduites en classe : vraiment très créatifs ! C'est le moment de changer... 

 

Pourquoi ne pas tenter l'interdisciplinarité : celle ci-fait son grand retour en collège. En cliquant sur le lien ci-dessus, vous trouverez une synthèse très utile sur la question.

Pour approfondir cette question, un dossier très complet réalisé par l'Ifé (ex INRP)

 

Et si la tablette était l'outil à utiliser pour donner le goût de lire

 

Et pourquoi ne pas faire entrer la "vraie vie" en classe ? L'actu, un point d'appui pertinent 

 un site de ressources 

une présentation pour comprendre comment faire et quels sont les intérêts

 

 

A propos du nouveau socle

 

Le socle   à télécharger. Il est appelé cette fois-ci "de connaissances, de compétences et de culture". Un outil qui peut nous permettre de penser notre enseignement ! 

Et pour découvrir le socle en vidéos, il suffit de cliquer sur les triangles colorés... 

Voici une carte mentale qui présente le socle commun : vraiment très utile pour entrer dans ce texte. 

 

le nouveau socle présenté par M. Lussault, le président du CSP, de vraies perspectives de transformation du collège !

 

Et si on enseignant l'histoire-géographie autrement...

 

- Pour travailler sur le point de vue en histoire, Confessions d'Histoire propose des interviews de grands personnages historiques : le 1er épisode nous montre César et Vercingétorix (drôle et documenté)

 

- Enseigner la révolution française avec Assassin's Creed Unity, c'est possible. Il suffit de cliquer sur le lien ci-dessus pour découvrir la proposition d'un enseignant de 4ème... 

 

- Deux autres exemples sur l'utilisation de jeux en histoire : minecraft pour reconstituer le forum romain et un jeu sérieux sur la vie quotidienne en RDA

 

- Et un autre article sur la question avec d'autres pistes

 

- Une vidéo très intéressante sur l'usage de la tablette en cours d'histoire-géographie 

 

A propos d'autorité, d'enseignement moral et civique...

 

  • Bruno RobbesMalentendus à propos de l'autorité à l'école  Un article où Bruno Robbes interroge le discours gouvernemental sur l'autorité. Il revient sur ce qui fonde l'autorité du maître. On peut à ce propos lire comment il définit l'autorité éducative.

       Voici quelques références :

       Autorité éducative et pratiques coopératives

       Autorisation et institutions, des concepts pour penser              l'autorité éducative et la transmission des savoirs

 

  • Un site particulièrement intéressant pour mettre en oeuvre l'enseignement moral et civique : la définition de concepts, des réflexions sur cet enseignement, des pistes de mise en oeuvre 

 

  • Un édito où Meirieu interroge la possibilité d'un enseignement fait d'instruction pure, un enseignement arrachant l'élève à toutes ses appartenances : laïcité et mythe de l'instruction pure. La tentation est grande. N'est-elle pas justement contre-productive ? 

 

  • Un manuel vraiment très intéressant parce qu'il nous permet de se mettre au clair sur un ensemble de notions abordées dans le cadre de l'enseignement moral et civique mais il propose aussi de nombreuses activités incluses dans de véritables parcours de formation 

Et si enseigner la morale ne servait à rien tant qu'on n'a pas transformé nos pratiques d'enseignement... 

 

- Une piste : le travail collaboratif

   Et pour comprendre de quoi il s'agit... 

 

 

A propos du numérique et des apprentissages

 

  • Une conférence tout à fait remarquable pour comprendre comment fonctionne le web et quelles questions sont utilisation pose. 
  • Tout ce que l'on peut faire avec un ENT, vraiment très intéressant au moment où its learning va être proposé à tous les établissements privés franc-comtois. 
  • Une proposition de Bruno Devauchelle pour penser un parcours de formation au numérique à partir des pratiques sociales. Il dégage sept axes de travail à partir desquels il est possible de définir des activités concrètes dans le cadre scolaire et au-delà...
  • Forum Eidos,  Le numérique, pour réinventer l'école

Un article où plusieurs intervenants interrogent les lieux d'apprentissage que sont les écoles, les collèges à l'heure du numérique. Le changement est absolument nécessaire... 

  • B. Devauchelle, Quelle autonomie avec le numérique ?  Un article où B. Devauchelle liste cinq compétences qu'il faudrait développer pour que nos élèves deviennent autonomes. 
  • B. Devauchelle, un article intéressant sur l'importance du guidage de l'enseignant dans les activités numériques pour qu'il y ait apprentissage 
  • J.-P. Véran, un entretien où il est expliqué qu'il est maintenant indispensable de repenser de façon radicale le métier d'enseignant et de changer de modèle d'école. Et c'est urgent ! 
  • Présentation du modèle SAMR : un modèle qui permet à chaque enseignant d'évaluer la façon dont il intègre les TICE dans son enseignement et de voir ainsi ce qu'il peut améliorer

 

A propos de la prise en charge des élèves qui rencontrent des difficultés 

Le texte officiel présentant ce qu'est le plan d'accompagnement personnalisé, les élèves concernés, les procédures et les modalités de mise en oeuvre. 

 

 

  • La synthèse de la conférence de consensus sur le redoublement et ses alternatives : à consulter absolument

 

A propos des élèves qui n'ont pas de problèmes cognitifs mais qui n'entrent pas dans les apprentissages 

 

Serge Boimare les appellent les "empêchés de penser"

Voici un ensemble de liens pour comprendre et pour les accompagner 

 

  • Des schémas heuristiques pour comprendre et agir 

     Le constat

     Les enfants empêchés d'apprendre

     Comment faire ?

 

 

  • Un site remarquable où vous trouverez une liste d'entrées qui correspondent aux difficultés de nos élèves ("j'ai peur de rater", "je suis nul", "j'ai besoin de bouger""...) ; pour chaque entrée un ensemble de petites vidéos humoristiques qui posent le problème et proposent des pistes de réflexion mais aussi des ressources pour les enseignants, les élèves, leurs parents. Une véritable alternative aux redoublements qui ne servent à rien pour ces élèves-là... 

 

A propos des élèves des milieux populaires

 

Un article qui montre comment la question des codes est au coeur des difficultés rencontrées à l'école par les élèves des milieux populaires 

 

Un dossier qui reprend une réflexion conduite entre professionnels et parents sur le décrochage scolaire des enfants de milieu populaire 

 

A propos d'évaluation 

 

Un ensemble de liens sur l'évaluation positive. 

 

Une présentation remarquable sur des pratiques d'évaluation qui favorisent réellement les apprentissages 

 

 

 

 

Un billet de Philippe Meirieu sur la question de la notation 

 

La notation traditionnelle est le système d’évaluation le plus approximatif, le plus laxiste et le moins exigeant qu’on puisse imaginer.

Toutes les études de docimologie montrent que la note n’a rien d’objectif : elle varie en fonction d’une multitude de facteurs liés au correcteur, à l’ordre dans lequel il corrige les copies, aux informations préalables dont il dispose sur les élèves, etc.

Par ailleurs, toute utilisation de la note chiffrée induit une répartition gaussienne des notes : un modèle implicite s’impose qui fait qu’un tiers des élèves se trouve en dessous de 8, un tiers entre 8 et 12 et un tiers entre 12 et 16. Tout se passe comme si cette répartition gaussienne était, en quelque sorte, la répartition idéale des résultats qu’il fallait, à tout prix, reconduire : dans l’imaginaire collectif, c’est l’existence des mauvaises notes qui garantit la fiabilité des bonnes ! Rien n’est plus absurde et cela contribue à pérenniser la fonction de « distillation fractionnée » qui fait plus de l’école un instrument de sélection que de formation.

De plus, la notation induit une relation marchande avec les élèves : un travail bâclé est payé d’une mauvaise note et l’on s’en tient là. A minima, il faudrait noter deux fois : une première fois en assortissant la note de conseils et une deuxième fois en tenant compte des progrès accomplis.

Enfin, la note encourage à faire des moyennes stupides : qui peut sérieusement défendre l’idée qu’un 13 en physique puisse compenser un 7 en français ?

Quelle absurdité !

C’est pourquoi je défends la formule des « unités de valeur » : chaque élève, pour valider un niveau donné (et, même, obtenir un examen particulier) devrait réaliser un certain nombre de « chefs d’œuvre » qui attesteraient, ensemble, de son niveau, sans compensation possible entre eux. Il pourrait préparer ces unités de valeur de manière différenciée en fonction de son niveau et de ses besoins ; cela éviterait le redoublement et rendrait à l’éducation une authentique exigence.

Et qu’on ne me dise pas que c’est là un ersatz de la pensée soixante-huitarde : cela date des Compagnons du Moyen-Age ! Et Célestin Freinet, qui en a repris le principe, l’a formalisé avec son système des «brevets», emprunté au scoutisme de Baden-Powell qui, comme chacun sait, n’était pas vraiment un dangereux gauchiste…

Et pour ceux qui se questionnent à propos de pédagogie 

 

  • Un article qui met en évidence que la pédagogie active est possible sans la pédagogie inversée. Vraiment intéressant...

 

  • Un schéma heuristique sur l'innovation absolument fantastique : de nombreuses pistes et des vidéos pour les expliciter 

 

Contact           

Catherine Bourgoin

Mon CV

Mes tweets sont professionnels : ils concernent d'abord les enseignants.

Tweets de CatherineBourgoin @CBourgoin68
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Graine d'historien